Annonce gratuite ? pas vraiment…

Annonce gratuite ? pas vraiment…

Leboncoin, SeLoger… ils sont une étape obligée pour l’achat ou la vente d’un logement. Mais comment fonctionnent vraiment ces sites ? Leboncoin, SeLoger, Bien’ici, AVendreALouer… Si vous souhaitez vendre une maison ou un appartement, vous les avez surement consulté. « 80 % des acquéreurs potentiels consultent ces portails annonces », affirme Jean-Marc Torollion, président de la FNAIM. Nous vous dévoilons comment ces acteurs majeurs de l’annonce on fait d’un service gratuit pour vous particulier en une gigantesque machine a cash dédié aux professionnels. Deux acteurs ultra-dominants Avec 10,6 millions de consultations uniques par mois pour les annonces immobilières, Leboncoin reste le leader. « L’immobilier est la locomotive du Boncoin », explique Antoine Jouteau, directeur général de cette société qui réalise près de 73 M€ de bénéfices par an ! Dans cette course à l’audience, Leboncoin est suivi de près par SeLoger qui à absorbé le numéro trois du secteur (Logic Immo). Donc, même si nous avons beaucoup d’autres acteurs, le match des petites annonces se limite réellement entre ces deux groupes ! Le vrai client ? C’est surement pas vous mais les pros de l’immobilier Généralement, sur Internet, lorsque c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit. Les sites de petites annonces immobilières ne dérogent pas à cette règle. Leurs vrais clients sont les professionnels de l’immobilier : les promoteurs (pour le neuf) ou les agences immobilières (pour l’ancien). A l’inverse de vous, ce sont des clients prêts à mettre beaucoup d’argent pour pouvoir diffuser leurs annonces sur ces portails Internet à très forte audience. « Nous sommes présents sur une dizaine de sites Internet. Cela nous coûte, pour chacun d’entre eux, de 1800 à 5000 euros par mois », explique ainsi Aurélien Barbin, directeur du marketing de Réalités. Mais le jeu en vaut la chandelle. « 70 % de nos contacts viennent de ces portails », détaille ce promoteur basé à Nantes. Du côté des mandataires et agences immobilières, là encore, les budgets consacrés à ces sites sont surprenants. « Une agence immobilière dépense chaque mois environ 700 à 800 euros pour les sites de petites annonces », souligne Jean-Marc Torollion. Car c’est, pour eux, tout bonnement vital. « Nous diffusons 70 % des annonces des professionnels de l’immobilier », relève Antoine Jouteau, le patron du Boncoin. Bref, impossible de ne pas y être présent. Un affichage trompeur des …

Des photos immobilières professionnelles …

Des photos immobilières professionnelles …

D’après une étude scientifique, 95 % des personnes qui consultent votre annonce immobilière passent 20 secondes à regarder la première photo. La première condition pour en arriver là, c’est qu’ils accrochent tout d’abord à votre photo et pour cela vous n’aurez que 2 secondes pour attirer leur attention ! D’où l’importance d’investir dans la photographie de votre bien immobilier. (suite…) …

Pourquoi toutes les estimations ne se valent pas ?

Pourquoi toutes les estimations ne se valent pas ?

Les condamnations de professionnels en matière de surévaluation des biens immobiliers sont relativement rares, faute de procédure ; mais les rares décisions sont porteuses de sens en ce qu’elles leur rappellent leurs devoirs de conseil et la déontologie auprès des propriétaires. La Cour d’Appel de Rouen a rendu le 25 mars 2021 un arrêt particulièrement sévère en ce qu’il sanctionne lourdement la surévaluation d’un bien par un professionnel. Pour finaliser rapidement l’achat d’un bien immobilier sous mandat, l’agent immobilier a largement surévalué le prix de vente du logement de ses acheteurs pour mieux les convaincre. Un agent immobilier vient d’être condamnée a plus de 30.000 euros de dommages et intérêts pour avoir volontairement surévalué un bien immobilier pour sa mise à la vente, comme le note sir son site l’avocat spécialisé en droit immobilier Me Gabriel Neu-Janicki. Cet avocat précise que les magistrats de la Cour d’appel de Rouen (voir décision ci-dessous) ont relevé que l’agent immobilier qui a récupérer la mandat de vente d’une maison d’habitation «a manqué tant à son devoir de loyauté qu’à son obligation d’information et de conseil en évaluant le bien en cause à 400.000 euros alors que les mandants n’ont pu finalement le vendre qu’au prix de 242.000 euros, 25 mois plus tard». Les propriétaires ont acheté un autre bien immobilier pour un prix de 309.000 euros à ce même agent immobilier. Ainsi, le montant de son l’évaluation en tant que professionnel est un élément déterminant pour convaincre ses clients. N’ayant le budget pour acheter, il leur est nécessaire de vendre leur maison pour financer une parti du nouvelle achat. Cela s’appelle une vente en cascade.  Ils décident de financer leur nouvel achat par l’intermédiaire d’un prêt-relais qu’ils rembourseront avec la vente de leur maison. La Justice a estimé que l’agent immobilier n’a présenté aucun élément chiffré factuels à l’appui de son évaluation et a volontairement gonflé son montant pour convaincre ses clients d’acquérir rapidement le bien qu’il avait à vendre en mandat et ainsi lui permettre de toucher sa commission. Perte de chance et préjudice moral Le tribunal a estimé qu’il fallait indemniser les clients de l’agent immobilier pour la perte de chance d’acquérir un bien immobilier à de meilleures conditions (notamment en renonçant à faire appel à un professionnel) à hauteur de 22.000 euros. A cela, s’ajoutent 5644 euros pour le paiement d’intérêts supplémentaires …

L’estimation d’un bien, mais de quoi parle-t-on ?

L’estimation d’un bien, mais de quoi parle-t-on ?

Estimer son bien immobilier au plus juste, et la première étape pour une vente réussie. Vous devez être attentif à ne pas être trop gourmand en surestimant votre bien tout comme partir sur un prix de vente trop bas. Désormais le gouvernement français ouvre la data publique, ce qui vous permet d’avoir une idée assez juste du marché, des biens vendus dans votre secteur et ainsi situer votre bien immobilier dans une fourchette de prix correspondant réellement à celui du marché. Afin que vous puissiez vous faire vous même votre propre idée et comprendre votre prix de vente, les coachs IMMOINOV vous dévoilent leur méthode en 4 étapes, utilisée quotidiennement par nos équipes pour vous aider à estimer votre prix de vente. En appliquant cette méthode rationnelle, vous comprendrez mieux votre marché et surtout comment vous êtes arrivés à un certain prix de vente, et cela vous simplifiera toute la suite de votre vente. En effet, quand il vous faudra échanger voir négocier avec vos acquéreurs, ou tout simplement prendre la décision d’accepter ou non une offre d’achat, vous y verrez beaucoup plus clair. Car lors d’une vente, il faut mettre de côté l’affect mais comprendre que votre bien est dans un marché en concurrence avec d’autre bien que l’on devra le positionner correctement. Estimez votre bien Nos coachs en immobilier peuvent vous aider à appliquer la méthode à votre cas ! Nous pouvons même, si vous le souhaitez, vous fournir une estimation 100% impartiale, que nous aurons effectuée en utilisant la méthode ci-dessous. En savoir plus Un principe fondamental : c’est la loi de l’offre et de la demande qui déterminera le prix de votre bien et non vous. Pour connaitre le prix de marché de votre bien, vous devez impérativement le comparer aux autres ventes réalisées, c’est à dire le prix vendu et non à vendre dans votre secteur ces derniers temps. Trouver les ventes réalisées autour de chez vous Face à l’essor de la vente entre particulier (+5%/par an), l’état …

Terrasse, balcon, jardin : comment les extérieurs font flamber les prix de l’immobilier ?

Terrasse, balcon, jardin : comment les extérieurs font flamber les prix de l’immobilier ?

Depuis toujours, les extérieurs représentent une valeur ajoutée pour les biens immobiliers. Et c’est avec la crise sanitaire provoquant un confinement national que cette valeur ajoutée est devenue critère indispensable pour bon nombre de futurs acheteurs. (suite…) …

Qu’est-ce qui donne de la valeur à votre logement ?

Qu’est-ce qui donne de la valeur à votre logement ?

Contrairement aux idées reçues, le prix d’un bien ne repose pas uniquement sur le nombre de m2. De nombreux critères rentrent en jeux pour calculer la valeur réelle d’un bien sur le marché. (suite…) …