Non.  Avec ou sans agence, quand un vice se révèle, c’est le propriétaire qui s’expose à une poursuite.

Que l’on vende une maison avec ou sans agence, les implications légales sont les mêmes. À titre indicatif, mandater une agence :

  • Ne protège pas en cas de désistement de l’acheteur
  • Ne protège pas en cas de vices cachés
  • Ne remplace pas les inspections et diagnostiques de votre bien par un professionnel
  • Ne dégage pas de l’obligation de passer par un notaire pour conclure la transaction.
  • Met uniquement à l’abri d’un dommage résultant de la faute professionnelle de l’agence, et ce seulement si son Fonds d’indemnisation est d’avis qu’une faute a été commise et qu’elle est la cause du dommage
Page précédente

Défiler vers le haut